Dom

"VOUS ÊTES À UN TOURNANT. VOUS DEVEZ DÉCIDER SI VOUS VOULEZ RESTER DES AMATEURS... OU PASSER AU NIVEAU SUPÉRIEUR."

Nom:

Dominic “Dom” Toretto

Bio:

“On ne tourne jamais le dos à sa famille,” dit Dom à son équipe avant de les emmener sur une nouvelle mission explosive pour Fast & Furious: Crossroads.

Peu importe les chances de s’en sortir, Dom n’a jamais lâché l’affaire et n’a jamais laissé tomber personne. Que ce soit suite à la mort aussi violente que dramatique de son père ou après son long séjour en prison, pour ses premières courses de rue illégales ou pour son fabuleux braquage à 100 millions de dollars, Dom s’est toujours remis en selle. C’est son code qui le demande, et c’est sa famille qui compte sur lui.

Pourtant, c’est uniquement derrière le volant de voitures ultra préparées que Dom parvient à échapper à ses démons. “Pendant ces 10 secondes ou moins, je suis libre,” dit-il à son frère Brian O’Conner alors qu’ils sont tous les deux à côté d’une Dodge Charger R/T noire de 1970, dotée de “900 chevaux de pur muscle de Detroit”. Appartenant jadis au père de Dom, elle propulse désormais Dom sur le quart de mile en moins de 10 secondes.

Maintenant qu’ils ont survécu au cyber terroriste nommé Cipher, Dom, Letty et leur équipe fêtent le retour du fils de Dom, sain et sauf, à Manhattan. C’est ici que le chef de notre famille est contacté par M. Personne et que ce dernier lui montre un fichier top secret concernant le chef d’un syndicat international du crime, un cerveau qui échappe à la justice depuis des décennies. La mission de Dom : arrêter ce magnat du crime avant que tout ne parte en vrille.

Alors que Cam et sa meilleure amie Vienna, la sœur d’armes de Tej, pénètrent en territoire mortel en Espagne et se retrouvent impliquées dans la dernière mission de M. Personne, il leur faudra compter sur la protection de Dom et Letty pour survivre. Pour Dom, si vous êtes de la famille de mon frère, vous ferez pour toujours partie de l’équipe.

Charger R/T

Année:

1970

Couleur:

Black

Type:

puissance

Gadget/Arme:

contrôle électronique, bombe adhésive

Quart de mile:

environ 9 secondes

« La sombre Dodge Charger R/T de 1970 et son V8 Chrysler HEMI®, avec injection électronique et compresseur « Roots » 9-71, appartenait jadis au père de Dom. Aujourd’hui, c’est une élément essentiel de la vie de Dom.

Comme celui-ci, la Dodge Charger est devenue une légende en dépit de toutes les raisons qui auraient dû l’empêcher d’en devenir une. À l’époque, la course de rue à L.A. se faisait à base d’importations japonaises modifiées dans le style Bosozoku, menées par des pilotes qui détestaient au plus haut point les muscle cars américains. De la Mitsubishi Eclipse RS ou la Toyota Supra de Brian à la Nissan 240SX de Letty en passant par l’Acura Integra Type R de Mia, tout venait du pays du soleil levant.

Pourtant, comme Dom, un homme qui vient d’un quartier ouvrier de L.A., cette Dodge Charger R/T et son noir profond ont toujours eu quelque chose de spécial.

Dom a tout expliqué à Brian alors qu’ils étaient tous les deux au garage Toretto, admirant l’acier américain étincelant du HEMI® de la Charger. Personne ne savait alors que c’était la naissance d’une amitié qui serait scellée à jamais… Ce jour où Dom au volant de sa Dodge Charger R/T de 68 et Brian au volant de sa Toyota Supra de 94 s’élancèrent pour un quart de mile épique où la Dodge finit en pièces.

Huit ans plus tard, c’est Letty qui remontait l’épave de Dodge Charge de Dom et qui réunissait la famille. Cette Dodge Charger, comme Dom, est l’acier qui est au cœur de cette famille. »

One-Fifty
“Gasser”

Année:

1957

Couleur:

Cobalt Blue Metallic

Type:

tout-terrain

Gadget/Arme:

harpon

Quart de mile:

environ 11 secondes

La Chevrolet 150 (« One-Fifty ») est une carte postale qui nous vient des États-Unis de 1957. Dotée d’une carrosserie conçue par Fisher, d’un pare-brise à vision élargie, d’ailerons Chevy en deux tons et du small block Chevrolet OVH V8 283 « Super Turbo-Fire » développant 283 chevaux, elle offre rien de moins que ce bon vieux « feeling Chevrolet ». L’Amérique en chrome et Technicolor pour les premières publicités télé en couleur de la marque.

Pour les clients plus aisés, Chevrolet avait la Corvette et la Bel Air, mais si vous veniez de la classe ouvrière et que vous cherchiez à en mettre plein les mirettes, c’est la 150 qui vous attendait en concession, juste à côté du type en costume de flanelle beige.

Ses origines modestes ont depuis longtemps fait de la 150 une icône du paysage américain. Et puis, comme Chevrolet en a écoulé environ 700 000, c’est un grand classique chez les préparateurs hot rod.

Chez Dom, la Chevrolet 150 est une petite beauté maison. Ce hot rod minimaliste, préparé spécialement, prend des pièces de Bel Air, un pont rigide pour élever un peu la bête et un moteur compressé ultra modifié doté de six carburateurs Holley à deux corps pour laisser s’exprimer les 500 chevaux et quelques de muscles de Detroit.

Voilà qui offre à Dom une caisse capable d’avaler le quart de mile en environ 11 secondes, avec près de 195 km/h en bout de ligne. Le symbole américain version cool. Ça vous rappelle quelqu’un ?

GTX

Année:

1971

Couleur:

Black

Type:

puissance

Gadget/Arme:

roues à piques

Quart de mile:

environ 9 secondes

« Voilà une carrosserie dont j’ai toujours été très fan », raconte Dennis McCarthy, coordinateur officiel des voitures sur la série Fast & Furious. « Dans sa version noire, avec ses grosses jantes de 16 pouces et une position aussi basse que possible, elle offre une présence sombre et menaçante. Elle colle parfaitement à Dom. »

Chrysler n’a fabriqué des Plymouth GTX que pendant 5 ans, entre 1967 et 1971. Le « muscle car du gentleman » était disponible avec le moteur V8 7.2 L « 440 » (alias « Super Commando », avec environ 375 chevaux) ou avec le V8 HEMI® croqueur de bitume donné pour la bagatelle de 420 chevaux. Des gros nombres, certes, mais pas aussi gros que les résultats : 0 à 100 km/h en 4,8 secondes… en 1971 !

Au vu de la période et de la crise pétrolière, seuls quelques milliers d’exemplaires des modèles Plymouth GTX se vendirent en 1971, ce qui rend cette voiture aussi rare qu’unique.

La Plymouth GTX de Dom dans Fast & Furious: Crossroads profite du même V8 HEMI® légendaire, mais elle a été boostée pour fournir encore plus de bons vieux chevaux américains. Combien de plus ? Personne ne vous le dira, mais la dernière fois qu’on l’a vue en pleine nature, dans les rues de Manhattan, l’équipe harponnait la GTX de Dom pour essayer de l’extraire du véhicule.

« Il doit bien y avoir 2 000 chevaux là-dedans ! » disait Hobbs en essayant désespérément de contrôler cette Plymouth GTX.

« Je dirais 3 000 ! » suggéra Tej.

« Je dirais 5 000, » conclut Shaw alors que les roues arrière de sa caisse prenaient feu et qu’ils essayaient tous, en vain, de maintenir la Plymouth GTX en place juste avant qu’elle ne déclenche un bazar monstre.

Du muscle américain sérieux de chez sérieux, et elle vous attend dans Fast & Furious: Crossroads. »